La transition énergétique vers l’autosuffisance

Inutile de le dire, l’urgence en matière énergétique et climatique est évidente.  La commune a un rôle primordial à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique. En effet, d’après le GIEC, les villes détiennent 60% des solutions climatiques.
Nous allons travailler sur plusieurs axes : économies d’énergie dans les bâtiments publics, développement des énergies renouvelables, achat groupés d’isolation de façades et toitures circuits-courts et soutien aux commerces locaux, ,… sans oublier bien sûr le développement des mobilités alternatives (lire à ce propos la priorité n°8).
Concernant les énergies renouvelables, aucun projet d’envergure n’existe à Genappe.
Depuis toujours, la majorité freine les projets éoliens à Genappe. Elle propose aujourd’hui, à grands frais, de faire réaliser une étude de faisabilité sur notre territoire. Or, toutes les données sont disponibles. Nous sommes convaincus qu’une fois encore notre bourgmestre use de prétextes pour retarder les projets éoliens, quitte à gaspiller 100.000 euros, lui qui se targue de bonne gouvernance et se montre économe plutôt que d’investir dans des secteurs-clés.
Nous voulons une vraie politique d’investissement en vue de garantir à la commune et ses citoyens une autonomie énergétique. C’est possible, d’autres l’ont fait et les ressources territoriales de Genappe permettent de l’envisager sérieusement.