Programme

Nos 10 thèmes et priorités


A Genappe, il est grand temps d’oser l’ambition. Pour qu’une commune soit agréable à vivre, pour y développer des projets et des engagements, il importe de développer ses nombreuses potentialités tout en tenant compte de ses racines, de son territoire et de ses habitants.
Depuis trop longtemps la majorité en place n’a pas exploité les multiples potentialités de Genappe, son centre ville et ses villages.
Nous voulons mettre fin à l’inertie et l’immobilisme.
Rien d’ambitieux n’a, par exemple, été réalisé pour lutter contre le réchauffement climatique ou favoriser les transitions écologique et solidaire.
Genappe doit oser se vouloir être exemplaire :

– pour la revitalisation de son centre ville,

– pour la gestion et la restauration de son environnement mais également de sa biodiversité,

– dans les domaines liés à son identité et son histoire,

– dans des défis qu’elle se lance avec ceux et celles qui vivent et/ou travaillent sur son territoire. En ce sens nous généraliserons la démarche « Genappe presque zéro déchet » et activerons enfin « Genappe ma commune nature ».

Le Programme de Genappe#Créonsdemain se décline en une ligne de conduite quant à la gouvernance6 thématiques et 10 priorités

Nos 6 thématiques

– Environnement et transition écologique
– Climat et transition énergétique
– Mobilité
– Urbanisation
– Solidarité
– Jeunesse

Nos 10 priorités

1. L’environnement, le pilier écologiste

2. Réaliser (enfin) la rénovation urbaine du centre-ville

3. Une commune responsable, solidaire et inclusive

4. Une école participative et solidaire

5. Pour la jeunesse, rendre Genappe désirable

6. La culture : un pôle culturel encore plus fort

7.  La transition énergétique vers l’autosuffisance

8.  Mobilité et mobilité douce

9. Favoriser et permettre le développement de l’ économie locale

10. Diversifier l’offre sportive

 

La participation citoyenne, notre ligne de conduite


Le citoyen est au cœur de notre démarche.
Il s’agit à la fois :
– de donner la possibilité à chacun de s’investir dans la commune à sa manière,
– de tenir compte de l’avis de tous dans l’ensemble des décisions.

Donner la possibilité à chacun de s’investir dans la commune passera notamment
• par une information plus large sur les actions de la commune et sur les débats en cours. Par exemple nous voulons que les débats du conseil communal soient filmés et transmis en direct.
• par l’ouverture de commissions aux citoyens qui le souhaitent. Elles sont aujourd’hui surinvesties par des membres de la majorité. Il faut davantage de compétence citoyenne et dépolitiser ces commissions.
• par un assouplissement de la procédure d’interpellation citoyenne en conseil communal. Il faut inciter les citoyens à interpeller les mandataires en public, solliciter des personnes ressources et élargir les débats, les dépolitiser.
• par un budget participatif,
• par un usage accru d’outils tels que l’application betterstreet et un meilleur retour vers les usagers de cette application.
En termes d’attitude, nous refusons celle du Collège sortant qui trop souvent se contente d’affirmer que la participation, cela ne marche pas. C’est à l’autorité communale d’instaurer le cadre nécessaire à ce que la participation citoyenne fonctionne.

Lorsque l’on fait appel à la participation citoyenne, il faut :
• que les objectifs soient clairs et que les participants comprennent leur rôle et leur pouvoir dans le processus,
• que la clarté soit faite également sur les moyens disponibles,
• qu’il puisse y avoir rapidement des résultats tangibles,
• que le pouvoir politique soit prêt à abandonner une partie de son pouvoir au profit des citoyens,
• que lorsque le résultat de la participation citoyenne ne peut pas se réaliser, cet état de fait soit assumé et que l’on explique pourquoi on se retrouve dans cette situation.

Composition de la liste